Breaking News

Les FARDC en alerte face aux tentatives de la coalition M23/RDF d’attaquer la ville de Goma (Gouvernement)

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo restent en alerte pour faire face à la menace des rebelles du M23 soutenus par le Rwanda qui planifient d’attaquer la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Ceci ressort de la communication du Vice-ministre de la Défense nationale et anciens combattants, Adubango Awoto Samy lors de la 100e réunion du conseil des ministres.

« Le Vice-ministre de la Défense nationale et anciens combattants a informé le Conseil que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo sont en alerte face aux terroristes M-23 appuyés par l’armée rwandaise qui dans leurs velléités expansionnistes continuent leurs actions de déstabilisation dans le Nord-Kivu avec objectif pour un assaut sur la ville de Goma.

Il a été signalé le renforcement des troupes des militaires rwandais en provenance du Rwanda », dit le compte rendu de la réunion tenue vendredi 2 juin 2023.

La situation sécuritaire dans la partie est de la RDC peine à s’améliorer. La force régionale EACRF, créée en 2022 pour arrêter l’avancée du groupe armé M23, a récupéré, depuis décembre, certains des bastions de la rébellion. Mais, sur le terrain, les rebelles sont toujours là. Depuis fin décembre 2022, la force régionale a cependant régulièrement affirmé avoir remplacé les rebelles dans cette zone.

La force régionale de l’EAC restera dans l’Est de la RDC jusqu’au mois de septembre. C’est que décident les dirigeants de la communauté est-africaine réunis lors du 21e sommet ce mercredi 31 mai à Bujumbura (Burundi).

Le sommet engage également les pays membres à procéder à une évaluation du mandat de la force d’ici au 15 juin. La RDC avait pourtant conditionné le renouvellement du mandat de la région de l’EAC par une évaluation à cause du manque de résultat probant sur le terrain. Le 13 mai dernier, le Vice-premier ministre congolais des affaires étrangères, Christophe Lutundula avait clairement dit que cette force avait échoué.

L’EAC n’est pas d’avis que sa force a échoué sur le terrain. La communauté est-africaine a plusieurs fois noté des progrès dans les actions des contingents déployés au Nord-Kivu. Ce, alors que les rebelles du M23 occupent toujours des localités et villages. Kinshasa ne tolère pas la cohabitation entre le M23 et la force régionale.

Face à cette situation où les initiatives diplomatiques régionales à travers l’EAC peinent à donner des résultats sur terrain, Kinshasa s’est résolu de se tourner une fois de plus vers la SADC. Le dernier sommet tenu en Namibie, a validé l’envoie dans les prochains jours des troupes de la SADC à l’Est de la RDC.

Partager:

Voir aussi

Nord – Kivu : La nouvelle vision alerte sur l’insécurité grandissante mêlée au conflit coutumier en territoire de Nyiragongo

Nous ne voulons pas des astuces mauvaises après le départ du Grand père KAKOTI, certains …