Breaking News

RDC : l’ONU demande une sortie « responsable » de la MONUSCO

Un haut fonctionnaire de l’ONU demande une sortie « responsable » des casques bleus de la RD Congo.

Mercredi à Kinshasa la capitale, Jean-Pierre Lacroix secrétaire général adjoint des Nations Unies pour les opérations de paix a répondu à la demande des autorités congolaises et a déclaré que la MONUSCO devrait se retirer du pays déchiré par les conflits aussi rapidement que possible.

Il a également averti l’état congolais d’intensifier sa réponse aux groupes armés afin d’éviter de créer un vide sécuritaire.

« Nous allons poursuivre évidemment ce travail, et en même temps travailler avec les autorités congolaises pour que, je l’ai dit, le processus de montée en puissance de l’Etat congolais nous permette de diminuer graduellement cette présence de la Monusco, mais de le faire de manière responsable. Encore une fois, je le souligne, il ne faut pas qu’il y ait de vide sécuritaire qui serait fatal à ces populations. », a déclaré Jean-Pierre Lacroix.

Mais les Nations unies font l’objet de vives critiques au Congo, où de nombreuses personnes considèrent que les forces de maintien de la paix ne parviennent pas à prévenir la violence . Des dizaines de personnes ont été tuées lors de manifestations contre l’ONU l’année dernière.

 » Tout le monde a été préoccupé par les violences intervenues lors de récentes manifestations. Il y a une préoccupation qui s’exprime de la part de beaucoup de nos interlocuteurs quant aux discours de haine, aux discours xénophobes, aux discours misogynes, aux discours de confrontation ethnique, et bien sûr il est essentiel de mettre fin à ces discours. », a ajouté leSecrétaire général adjoint des Nations Unies pour les opérations de paix.

La force de maintien de la paix des Nations unies en RDC est présente dans le pays depuis 1999. Elle est l’une des plus importantes et des plus coûteuses au monde, avec un budget annuel d’environ 1 milliard de dollars.

La MONUSCO compte environ 16 000 personnes en uniforme, principalement déployées dans l’est de la République démocratique du Congo.

Partager:

Voir aussi

SÉCURITÉ DANS L’EST: LE CHEF DE L’ÉTAT A PRÉSIDÉ LA DEUXIÈME RÉUNION DE LA TASK FORCE DU HAUT COMMANDEMENT MILITAIRE

Ce lundi 09 juillet 2024 , au Palais présidentiel de Mont-ngaliema, le Chef de l’État …