Breaking News

Les membres du Conseil de sécurité des Nations unies demandent à tous les groupes armés congolais de participer sans condition au processus de Nairobi et aux groupes étrangers de retourner dans leur pays d’origine

Les membres du conseil de sécurité des Nations unies ont instamment demandé mardi à tous les groupes armés congolais de participer sans condition au processus de Nairobi pour rechercher des solutions politiques en vue du Programme de désarmement, de démobilisation, de relèvement communautaire et de stabilisation, et aux groupes armés étrangers de retourner dans leur pays d’origine dans le cadre d’un processus de désarmement, de démobilisation, de rapatriement, de réinstallation et de réintégration.

Le texte de la déclaration à la presse a été lu par Lana Zaki Nusseibeh (Émirats arabes unis), la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois juin. Les membres du conseil réagissaient à l’attaque menée les 11 et 12 juin 2023 contre le camp de déplacés de Lala, dans la province de l’Ituri, qui a été imputée à des membres de la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) et qui a fait au moins 45 morts et 10 blessés.

Les membres du Conseil ont demandé aux autorités congolaises d’ouvrir rapidement une enquête sur cette attaque, avec le concours de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), et d’en traduire les auteurs en justice. Ils ont souligné que les attaques visant délibérément des civils pouvaient constituer des crimes de guerre.

Ils ont aussi exprimé leur grave préoccupation devant la crise humanitaire et demandé aux États Membres et aux organisations internationales et régionales de répondre rapidement aux besoins recensés en la matière dans le Plan d’aide humanitaire en augmentant les contributions et de veiller à ce que tous les engagements pris soient pleinement honorés dans les délais prescrits.

Actualite.cd via okactu.com

Partager:

Voir aussi

Nord – Kivu : La nouvelle vision alerte sur l’insécurité grandissante mêlée au conflit coutumier en territoire de Nyiragongo

Nous ne voulons pas des astuces mauvaises après le départ du Grand père KAKOTI, certains …