Breaking News

Goma: La marche anti-Monusco de l’Église Uwezo wa neno n’est pas soutenue les partiotes résistants WAZALENDO «jean-marie kaakiro»

C’est pour de fins privés que le pasteur EPHAHIM BISIMWA tente organiser une marche anti- Monusco à Goma.
Ceci ressort de la déclaration de Jean-Marie kaakiro Coordonnateur du mouvement CHAMA CHA WAZALENDO, ce mardi 29 août 2023 que la marche anti Monusco initiée par le pasteur Ephrahim Bisimwa n’implique en aucun cas son équipe ( wazamendu) pardans une

Selon Jean-Marie kaakiro, les wazamendu ne sont ni de prêt ni de loin impliqué dans cette marche.

«Pour nous nous ne sommes pas d’avis qu’il ait cette marche, puisque tout le monde se fait passer pour un Muzalendo. Et la situation actuelle n’est pas favorable pour une quelconque marche, s’ils aiment le pays qu’ils se joignent à nous qui sommes sur les lignes des fronts, qu’ils viennent combattre le M23 puisque nous sommes entrain de s’organiser pour voir comment affronter ces rebelles. Nous devons planifier tous ensemble voir comment déloger le M23 qui occupent nos territoires, puisque la population souffle pendant longtemps quand les routes de dessertes agricole sont inaccessibles»laisse savoir Jean-Marie Kaakiro.

Et d’ajouter,

«Actuellement même les miliciens dans des groupes armés se font les Wazalendo, lui aussi pour se faire beaucoup de fidèles il utilise abusivement ce nom là! Non il ya pas un seul Muzalendo dans la ville de Goma»

Pour Patrick Ricky Paluku défenseur des droits Humains et porte parole civil des Wazalalendu force d’action rapide, la dite Église joue le jeu de l’ennemi :
«La ville de Goma a besoin d’une certaine sécurité et de stabilité, nous sommes entrain de mettre en garde une certaine secte de dite Église des Wazalalendu qui joue le jeu du Rwanda ici dans la ville, et cherche à semer des troubles pour favoriser la prise de Goma» a dit le porte parole civil des Wazalalendu force d’action rapide.

Il ne s’est pas arrêté là :«Nous sommes entrain de coordonner avec les autorités pour pouvoir arrêter tout ce lui qui utilisera ce non de Wazalalendu à des fins personnels, puisque les les Wazalalendu ont les cartes d’identité. Tout ceci n’explique pas que nous sommes contre cette secte non! Nous sommes dans un pays laïc où la liberté de réligion est garantie par la construction, néanmoins nous mettons en garde tout celui qui ulilisera abusivement ce non là» a-t-il renchérit.

Cette marche prévu en date du 30 août 2023 exigeant le départ de la Monusco a été réprimée par le commissaire principal Kapend Kamand Faustin Maire Ad-intérim de la ville de Goma.

Promesse Kakuru Muhindo /Goma

Partager:

Voir aussi

Guerre dans l’Est : La notabilité de Rutshuru alerte sur la situation alarmante des déplacés au Nord-kivu

Ce-ci après qu’elle ait parcouru les vingtaines de sites environnants la ville de Goma et …