Breaking News

Santé : Voici 9 façons dont tomber amoureux affecte votre cerveau

Tomber amoureux est un sentiment incroyable. Mais cela a aussi tendance à nous faire agir comme de gros cinglés. Nous marchons avec une benne. Nous commençons à sourire au hasard. Nous demandons aux gens comment ils vont parce que nous voulons tellement partager comment nous allons ! Quand nous sommes amoureux, nous sommes imparables. Mais aussi génial que cela puisse paraître, cela nous rend aussi un peu fous.  

On s’habille différemment, on change de coiffure, on n’arrive pas à se concentrer sur les tâches ordinaires car on est trop occupé à penser à lui/elle ! Cela change même qui nous sommes et comment nous agissons.

Il existe de nombreuses études sur la façon dont tomber amoureux affecte nos pensées et notre comportement. Il existe des recherches sur les effets de tomber amoureux. Le sentiment a un grand impact sur nous, il est donc naturel que les scientifiques veuillent savoir comment le processus d’être amoureux modifie notre cerveau. 

Voici 9 choses que les chercheurs ont découvertes.

  1. Vous êtes nerveux, et heureux, et nerveux, et heureux !

Le sentiment d’anxiété est généralement quelque chose de négatif… à moins qu’il n’implique le sentiment de tomber amoureux. Vous trouvez à la fois excitant d’avoir trouvé quelqu’un, mais aussi inquiet de savoir si cela va durer. Vous anticipez avec impatience votre prochain rendez-vous, puis vous vous demandez s’il va l’annuler. Merde. Le sentiment d’être anxieux mais aussi heureux perturbe vraiment votre esprit, vous ne pensez pas ?

  1. C’est une véritable dépendance

Le sentiment de tomber amoureux est quelque chose que la plupart des gens recherchent, tout comme ils aimeraient l’alcool, les cigarettes ou jouer au BlackJack au casino. Ce sont simplement des dépendances difficiles à éliminer. Lorsque vous tombez amoureux, cela libère un tas de produits chimiques de bien-être, un peu comme l’héroïne. Sérieusement. Mais heureusement sans aucun des effets mortels.

  1. Vous devenez une personne plus risquée

Que votre coup de cœur soit votre voisin ou qu’il vive dans un pays à l’autre bout du monde, le sentiment amoureux nous fait prendre des risques déraisonnables pour conquérir son cœur. Tu ferais tout par amour, et même ça !

  1. Vous êtes surprotecteur

Selon une étude de la Florida State University, lorsque vous tombez amoureux, vous avez tendance à vouloir être surprotecteur envers votre petit ami/petite amie. C’est tout à fait compréhensible car qui d’entre nous ne voudrait pas que son partenaire soit sain et sauf ?

  1. Votre cerveau se disperse

Une étude de l’Université du Maryland semble confirmer que lorsque l’on est amoureux, il est presque impossible de se concentrer sur autre chose que la personne dont on est amoureux. Même les tâches les plus élémentaires deviennent difficiles à accomplir. J’espère que vous n’éprouvez pas ces sentiments à un moment où vous essayez de décrocher un accord commercial important !

  1. Vous semblez beaucoup plus confiant

Lorsque vous savez que quelqu’un vous aime autant que vous l’aimez, vous vous sentez vraiment bien dans votre peau. En conséquence, vous avez tendance à ne pas vous concentrer sur vos insécurités, mais plutôt sur cette idée que vous êtes un mec/une femme plutôt génial(e) !

  1. Tomber amoureux a un fort effet stabilisateur

Selon une étude publiée dans le Journal of Personality, ils ont découvert que les personnes déprimées, qui pensent négativement ou qui ont des tendances névrotiques peuvent voir des changements positifs majeurs dans leurs attitudes lorsqu’elles tombent amoureuses. En particulier, leur vie est plus stable lorsqu’ils sont dans une relation amoureuse forte.

  1. Vous êtes moins susceptible de porter des jugements

Au début d’une relation, avez-vous déjà remarqué que lorsque votre mec/fille fait quelque chose que vous pourriez autrement considérer comme ennuyeux, vous lui donnez un laissez-passer gratuit ? En fait, vous pourriez même trouver un tel comportement mignon ! Vous soutenez également aveuglément leurs ambitions irréalistes et les félicitez pour la façon dont ils ont géré une dispute avec un ami, même si, dans des circonstances normales, vous pourriez vous demander ce qu’ils font. Les scanners cérébraux indiquent que lorsqu’un sujet voit une photo de quelqu’un dont il est amoureux, le cortex frontal – qui est responsable du jugement – s’arrête. Aïe !

  1. Votre cerveau grossit

D’accord, donc ce n’est pas littéralement vrai. Mais la libération de dopamine stimule vraiment vos capacités cognitives et motrices. Par exemple, dans une étude, on a montré aux sujets une série de noms qui ont clignoté sur l’écran de l’ordinateur. Lorsque le nom de leur coup de cœur est apparu, ils ont pu gérer des tâches complexes avec plus de facilité !

inspiredot.net via Okactu.com

Partager:

Voir aussi

ÉDUCATION : IL FAUT RÉFORMER LE SYSTÈME ÉDUCATIF CONGOLAIS POUR BARRER LA ROUTE AU CHÔMAGE (Hon. VITAL MUHINI)

*ÉDUCATION : IL FAUT RÉFORMER LE SYSTÈME ÉDUCATIF CONGOLAIS POUR BARRER LA ROUTE AU CHÔMAGE (Hon. VITAL MUHINI)* Lors de la publication récente de son ouvrage << *Guide du praticien de la formation professionnelle : comment réformer la formation professionnelle technique et la rendre plus efficace au profit de l'économie et la population* >>, l'Honorable VITAL MUHINI, Député national élu de Kalehe propose la réforme du système éducatif congolais lié à l'enseignement de base pour espérer barrer la route au chômage. Celui-ci dit reprocher plusieurs méfaits au système éducatif actuel qui prône beaucoup de théories et qui enfin plonge l'intellectuel dans le chômage même après ses diplômes de gradué, licencié ou docteur. << *Je reproche à ce système l'inadéquation de la formation et l'emploi au regard du taux de chômage. Je qualifie d'un cancer social le chômage parce que dans chaque ménage, il y a des chômeurs. Deuxièmement, l'école est déconnectée des besoins réels de la population en biens et services. Tout ce dont nous avons besoin, tout ce qui nous entoure, je peux citer les vêtements, les voitures, la moto, ...quelle est l'école qui apprend à nos enfants de les fabriquer ? Nous* *importons tout, ce n'est pas correcte.* >>, laisse entendre ce digne fils de Kalehe. VITAL MUHINI renseigne que durant les enquêtes qu'il a menées, au moins dans une maison de vente disposant de *483 produits en vente*, seuls *11 produits* sont fabriqués au pays tandis qu'au-delà de *460 produits* sont fabriqués à l'extérieur du pays d'où ils sont importés. Face à ce défi, l'élu de Kalehe plaide que l'on s'arrête et que l'on repense le système éducatif en mettant un accent particulier sur *LA FORMATION PROFESSIONNELLE*. << *On doit d'abord s'arrêter, avoir un atelier de réflexion, évaluer d'abord le système qui a montré ses limites au regard du chômage criant que nous connaissons* >>, soutient cet élu du peuple. Tout en félicitant le Chef de l'Etat son Excellence Félix Tchisekedi pour avoir maintenu le Ministère de la formation professionnelle en faisant de celui-ci sa priorité, l'Hon Vital MUHINI renseigne que plusieurs nations à travers le monde ont évolué grâce à la formation professionnelle. << *Jl y a d'autres pays qui ont évolué, comment ils ont fait ? Les chinois, ils ont fait quoi?; Le Thaïlande a fait quoi? D'autres pays ont fait quoi pour évoluer ? Jls se sont arrêtés pour dire non, ce système ne nous permet pas. Deuxièmement ce qu'il faut faire, après s'être arrêté, nous devons faire l'étude du marché, écouter la population, elle a besoin de quels services, de quels biens. Jl faut former des gens en fonction des besoins du marché local et international.* >>, a déclaré cet Elu. Tout en fustigeant un système éducatif dont l'enseignement de base est centré sur plusieurs littératures et théories, celui-ci plaide que le système soit tourné vers *60% de la technique* et *40% de l'enseignement de base* pour permettre qu'un enfant soit capable de se tailler un outil quelconque qui lui soit utile après ses études au modèle des nations comme *l'Espagne, la Suisse, l'Inde, la Chine et même les États Unis d'Amérique.* Dans ce plaidoyer, ce haut cadre de l'Est indique que même la prolifération des groupes armés dans la partie Est de la RDC trouve comme cause le chômage. Les jeunes ayant du mal à se prendre en charge après même leurs études, il y en a parmi eux qui finissent par céder aux sollicitations des groupes armés par manque d'occupation, une orientation qu'ils n'auraient pas réalisée s'ils étaient formés dans des métiers professionnels qui leur permettent de se prendre en charge, soutient -il. Enfin, ce digne de Kalehe appelle la jeunesse à ne pas s'attacher au paraître seulement qui ne procure pas la vie. << *Je pense que le paraître et le trop parlé sans technique devrait être épargné du système éducatif congolais* >>, soutient Vital MUHINI.