Breaking News

Coupe du Roi : Grâce à un doublé de Rodrygo, le Real remporte sa 20e couronne

Trois jours avant la demi-finale aller de Ligue des champions contre Manchester City, le Real Madrid a remporté son premier trophée de la saison

Le Real Madrid aura dû attendre neuf ans avant de remettre la main sur sa couronne. Grâce à un doublé de Rodrygo, le club espagnol a maîtrisé Osasuna 2-1 et a remporté samedi à Séville sa 20e Coupe du Roi.

Le jeune joyau brésilien du Real a ouvert la marque dès la 2e minute, sur le premier ballon d’attaque des Merengues, à la conclusion d’une percée de Vinicius sur l’aile gauche. Puis après l’égalisation signée Lucas Torro d’une demi-volée du droit au retour des vestiaires (58e), Rodrygo a hérité d’un ballon chanceux, après une frappe de Toni Kroos déviée par la défense navarraise, qu’il lui a suffi de piquer par-dessus Sergio Herrera.

Le plein de confiance avant le match contre City

Trois jours avant leur demi-finale aller de Ligue des champions contre Manchester City, les hommes de Carlo Ancelotti, champions d’Europe et d’Espagne en titre, ont donc remporté leur premier trophée de la saison au meilleur des moments, juste avant le sprint final vers le sacre continental.

Survoltés dès l’entame, les joueurs ont trouvé la faille dès 106 secondes de jeu, marquant l’un des buts les plus rapides de l’histoire des finales de la Coupe du Roi. Très utilisé cette saison (50 matchs, 35 comme titulaire), Rodrygo, 22 ans, a encore une fois montré son importance dans le groupe merengue, parfait soutien de Karim Benzema et de Vinicius (à l’origine des deux buts depuis son aile gauche) dans le trident offensif du Real. Il cumule désormais 16 buts et 11 passes décisives cette saison, toutes compétitions confondues. Remplacé par Marco Asensio à la 89e, Rodrygo a été ovationné par la moitié du stade de la Cartuja, vêtue de blanc.

Osasuna, de son côté, a montré un meilleur visage au retour des vestiaires. Inexistants en première période, hormis quelques fulgurances du prodige Ez Abde (26e), les Navarrais ont bien mieux démarré la deuxième période, dominant le jeu et s’offrant quelques belles opportunités de buts avant l’égalisation. Les « Gorritxo » (rougeauds, en langue basque), qui disputaient là leur deuxième finale de Coupe du Roi après celle perdue en 2005 face au Betis Séville, devront néanmoins attendre pour soulever le premier trophée majeur de leur histoire.

Benzema très proche du 2-0

Le Real, de son côté, aurait pu s’imposer avec une marge plus conséquente. Benzema, le capitaine, a eu le ballon du 2-0 au bout du pied à la 25e minute après un superbe jeu à trois avec ses comparses brésiliens d’attaque, mais sa frappe a été déviée par un grand Sergio Herrera. Puis à la 32e, David Alaba a envoyé un coup franc des 25 mètres sur la barre transversale.

Benzema a malgré tout raflé son 25e titre sous le maillot merengue, rejoignant Marcelo au sommet des joueurs ayant remporté le plus de titres au Real Madrid. Le « Nueve » a aussi soulevé le 99e trophée de l’histoire de ce club à l’immense palmarès.

Partager:

Voir aussi

Kalehe: Plus d’inquiétudes aux debrousaillages, COMEQUI appui un projet de pêche, lancé par COPLACA, à Mulwidja

COMEQUI, COPLACACA