Breaking News

La RDC commémore le 63e anniversaire de son indépendance sous menace de son intégrité territoriale par une force d’occupation étrangère, déplore Félix Tshisekedi

30 juin 1960-30 juin 2023, 63 ans déjà depuis que la République Démocratique du Congo a accédé à son indépendance. Dans son discours de circonstance, le Chef de l’État Félix Tshisekedi a loué le travail abattu par les pères de l’indépendance pour l’acquisition de la liberté.

Félix Tshisekedi considère que la célébration de cette année a un goût amer d’autant plus qu’une partie de la province du Nord-Kivu dans l’Est du pays reste toujours sous contrôle du M23, rébellion appuyée par le Rwanda.

« Cette année, la célébration de notre indépendance est teintée de tristesse car notre intégrité territoriale est menacée par une force d’occupation étrangère. Certains de nos compatriotes en ce moment précis à l’Est ne peuvent pas jouir de cette liberté que nous célébrons parce que victimes de l’oppression des agresseurs », a dit Félix Tshisekedi.

En 63 ans d’existence, le pays de Patrice Emery Lumumba a connu des moments d’allégresse et d’épreuves. Si du temps de Maréchal Mobutu, le pays a été caractérisé par une période de paix, depuis plus de 20 ans, il fait désormais face à des conflits armés cycliques surtout dans sa partie orientale.

La situation sécuritaire dans la partie Est de la RDC demeure préoccupante. Les rebelles du M23 continuent d’occuper de vastes zones dans les territoires de Rutshuru, Nyiragongo et Masisi. La force régionale EACRF, créée en 2022 pour arrêter l’avancée du groupe armé M23, a récupéré, depuis décembre, certains des bastions de la rébellion. Mais, sur le terrain, les rebelles sont toujours là. Depuis lors, la force régionale a régulièrement affirmé avoir remplacé les rebelles dans cette zone. Un dernier rapport du groupe d’experts des Nations affirme que les rebelles ne sont pas retirés, au contraire ils ont renforcé leurs positions dans les zones occupées.

La situation est telle que les initiatives diplomatiques régionales à travers l’EAC peinent à donner des résultats sur terrain. Ainsi Kinshasa s’est résolu de se tourner vers la SADC. Le dernier sommet tenu en Namibie, a validé l’envoie dans les prochains jours des troupes de la SADC à l’Est de la RDC.

Jusque-là, depuis la tenue du dernier sommet de la SADC, la date du déploiement de ses troupes à l’Est de la République Démocratique du Congo n’est pas toujours connue.

Actualite.cd via okactu.com

Partager:

Voir aussi

alerte: À retenir de la Situation Sécuritaire Sur Le Tronçon Kalungu – Numbi

Un ménage a été visité dans le village de Kalungu sur avenue Mulungulirwa dans la …