Breaking News

Goma/Processus électoral : Les candidats à la députation nationale se lancent désormais dans un affrontement d’idées sur les enjeux de la société

Le débat public électoral qui s’est tenu à Goma, vendredi 10 novembre 2023 a été le théâtre d’un échange passionné entre les candidats à la députation nationale, suscitant une véritable effervescence d’idées.

Les compétiteurs se sont lancés tête baissée dans des échanges animés, mettant en avant leurs visions et leurs propositions pour un avenir politique prometteur.

Les idées fusent et les étincelles s’allument alors que les candidats rivalisent d’arguments et de plans concrets pour mettre en œuvre un changement positif au sein de la société. Ce débat est devenu une plaque tournante de l’engagement politique désormais mettant le feu aux idées des candidats et offrant une tribune importante pour l’émergence d’un dialogue constructif et enrichissant.

Cette tribune d’expression populaire a été organisé par la synergie des journalistes pour le soutien au processus électoral (SJSPE), c’est en tout cas un tout premier débat public de la région, mettant en lumière les candidats à la députation nationale susceptibles d’être élus et de siéger au parlement, tant au niveau national que local.

L’événement a réuni deux candidats de premier plan pour le poste de député national : Espoir Ngalukiye du parti Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, membre de l’opposition, et Jamal Useni de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) Kibasa, membre de l’Union Sacrée de la Nation.

Les deux compétiteurs ont saisi l’occasion pour présenter leurs idées dans plusieurs domaines clés, allant de la santé à l’éducation en passant par la sécurité et la politique. L’objectif était de permettre à la population de mieux connaître les candidats qui les représenteront au parlement et de prendre des décisions éclairées lors des élections qui pointent déjà à l’horizon.

Cette tribune d’expression populaire a été marqué par des échanges d’arguments contradictoires entre les candidats, ainsi que par des questions directes posées par les habitants présents et les journalistes présents sur place.

Espoir Ngalukiye a souligné l’importance de cet exercice pour le pays et la nouvelle classe politique, mettant en avant la nécessité d’une responsabilité des dirigeants envers la population.

«Personnellement, j’ai apprécié cet exercice pour notre pays et pour la nouvelle classe politique. Je m’attends à ce que d’autres politiciens commencent également à rendre des comptes, car il est difficile d’atteindre un réel développement tant que nos dirigeants ne sont pas responsables devant la population,» a-t-il dit.

De son côté, Jamal Useni s’est émerveillé de la réponse enthousiaste de la population, démontrant ainsi leur volonté de s’impliquer activement dans le processus électoral et de connaître leurs futurs dirigeants.

«Je suis particulièrement ému de constater comment la population a répondu à cet appel. Cela démontre que notre population souhaite s’impliquer activement dans un processus électoral qu’elle comprend. Elle veut connaître ses futurs dirigeants. Cette première à Goma est une expérience encourageante, et j’espère qu’elle inspirera d’autres villes du pays à exiger davantage de transparence de la part de leurs leaders politiques,» dit-il.

Ce débat historique à Goma souligne l’importance croissante de l’implication du public dans le processus électoral en RDC. Les citoyens recherchent des dirigeants compétents et responsables, et espèrent que de telles initiatives se multiplieront dans tout le pays pour favoriser une démocratie participative et éclairée.

Gloire Balolage Nk

Partager:

Voir aussi

GOMA: Vol des marchandises des usagers des motos tricycles, le maire de la ville donne des instructions pour stopper cette aventure

Ces instructions du numéro 1 de la ville de GOMA, le commissaire supérieur principal FAUSTIN …