Breaking News

Rdc : Nomination des bourgmestres, maires et ATD: l’Ach de Jean-Marc Kabund dénonce un coup d’état constitutionnel (déclaration)

Après les récentes nominations de bourgmestres, maires et administrateurs des territoires par ordonnances présidentielle, l’Alliance Pour le Changement Ach en sigle dénonce cette manière de faire et qualifie ces nominations «d’un coup d’État constitutionnel perpétré par le Président Félix Tshisekedi».

En effet, c’est dans une déclaration lue ce mardi 29 Novembre, que son Porte-parole Ghislain MWANJI KAYEMBE a fait savoir que cet acte d’inconstitutionnalité requiert un caractère de prédation de la part du pouvoir en place pour le contrôle total de la territoriale ensemble avec sa majorité l’Union Sacrée.

En oubliant que la seule voie démocratique pour obtenir le pouvoir et avoir le contrôler des entités territoriales décentralisées restent les élections.

Voici la déclaration

Déclaration politique de l’Alliance. Pour le Changement.

L’alliance Pour le changement ayant pris connaissance des ordonnances signées par le président de la République, portant nomination des bourgmestres des communes de maires des villes, des administrateurs des territoires, suivis de la publication du calendrier électoral par la commission électorale nationale indépendante CENI, relativement au processus électoral en cours, fixant la tenue des élections générales à la date du 20 décembre 2023.

Étant résolument engagé à promouvoir l’avènement d’une République véritablement démocratique et fonctionnant réellement comme un État de droit en République démocratique du Congo déclare ce qui suit;

Un s’agissant des ordonnances récemment prises par Monsieur Félix Antoine Tshisekedi portant nomination de bourgmestres de communes, de maires de ville et des administrateurs des territoires, l’alliance Pour le changement, Dénonce Un coup d’État constitutionnel de Monsieur Félix Tshisekedi en complicité avec sa majorité de l’Union sacrée pour la nation qui, par ces actes inconstitutionnels et illégaux, ont décidé de prendre par la force le pouvoir au niveau municipal et local et de l’exercer en violation des dispositions de la Constitution.

L’alliance Pour le changement rappelle au pouvoir de Monsieur Tshisekedi qu’il n’existe aucune autre voie de prise de pouvoir comme de son exercice en dehors de celles consacrées par la Constitution, à savoir la voie des urnes.

Face à ce coup d’État perpétré par le régime de Monsieur Tshisekedi, l’Alliance. Pour le Changement invite le peuple congolais à y opposer sans attendre la rigueur de l’article 64 de la Constitution qui stipule, tout congolais à le devoir de faire échec à tout individu ou tout groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qu’il exerce en violation des dispositions de la présente Constitution.

l’alliance Pour le changement se réserve, le devoir en vertu de l’article précité, de saisir la Cour constitutionnelle au motif d’inconstitutionnalité de toutes ces ordonnances portant nomination au niveau des entités territoriales décentralisées (ETD)
Coup d’État constitutionnel d’un groupe d’individus à la prétention d’une majorité parlementaire plénipotentiaire.

Nul n’ignore que lors de son point de presse, du 18 juillet 2022, le Président de l’Alliance Pour le changement l’honorable Jean-Marc Kabund-A-Kabund avait averti que le processus de la décentralisation est battu en brèche par le pouvoir actuel. En institutionnalisant un clientélisme et une corruption à grande échelle.

À noter que Maître Ghislain MWANJI, porte-parole du parti Alliance pour le Changement de l’honorable Jean-Marc Kabund, a affirmé sa formation politique se réserve le droit de saisir la cour constitutionnelle à cause du caractère d’inconstitutionnalité de ces récentes ordonnances portant nominations des bourgmestres, maires et administrateurs des territoires

Partager:

Voir aussi

RDC: Judith Suminwa Tuluka , la passion d’une tête bien faite

Elle vient d’être nommée au poste de Premier ministre de la RD Congo. L’annonce a …