Breaking News

Nord-Kivu : Kibumba passe sous contrôle de l’EAC, la LUCHA crie à une humiliation de plus pour la RDC

Après que le vendredi 23 décembre 2022, le Mouvement du 23 mars ait effectué son retrait de la localité de Kibumba, passant ainsi la main à la force des états de l’Afrique de l’Est EAC, le Mouvement Lutte pour le Changement LUCHA, qualifie cet acte d’humiliation de la RDC.

En effet, dans son message de ce samedi 24 décembre, ce mouvement citoyen estime que Kibumba fait désormais partie d’une zone tampon où les forces loyalistes de la RDC n’ont pas accès, mais les forces étrangères qui, à l’occurrence on y trouve des nations qui ont été citées par des rapports pour avoir apporté le soutien aux rebelles du M23.

Ci-dessous le message de la LUCHA

UNE HUMILIATION DE PLUS POUR LA RDC

Avec l’accord et la facilitation des autorités Congolaises, la localité de Kibumba a passé sa première nuit en tant que zone tampon contrôlée par une forcée armée étrangère constituée de :
▪️L’armée Kenyane qui fait déjà partie de la MONUSCO dont nous demandons le départ pour passivité,
▪️ L’armée Ougandaise dont le soutien au M23 n’est plus à démontrer et a notamment été précieux pour ce mouvement rebelle dans la prise de Bunagana,
▪️L’armée Burundaise qui a activement participé à la destabilisation et le pillage du Congo ces 26 derniers années et dont les innombrables crimes graves conte notre prime reste impunis (lire le rapport Mapping)

Par ailleurs, cette force étrangère n’attaque pas le M23 mais empêche les FARDC de pouvoir attaquer cette rébellion.

L’intégrité, la souveraineté et l’honneur de la RDC n’ont jamais été autant bradés par ceux qui ont juré de la protéger.

En attendant que notre pays ait des dirigeants à la hauteur de sa grandeur et des enjeux géostratégiques, nous appelons tous les Congolais à s’opposer à la sous-traitance de notre sécurité par des États voisins qui ne nous veulent toujours pas du bien. Il faut assainir, former, réformer et mieux équiper l’armée nationale pour qu’elle soit à mesure de protéger notre pays et ses habitants.

Partager:

Voir aussi

kasaï:une visite de haut niveau effectué par le commissaire provincial sylvano kasongo, à kamonia

Le commissaire provincial de la police nationale congolaise , en province de kasaï, le général …