Breaking News

Bon à savoir : Voici comment faire un massage cardiaque

Votre dernière formation remonte à plusieurs années ou bien vous n’avez pas encore franchi ce pas de vous sensibiliser aux gestes des premiers secours ? Voici les principaux points à retenir si vous avez un jour à effectuer un massage cardiaque.

Au total, 70% des arrêts cardiaques (ou arrêts cardio-respiratoires) surviennent devant un témoin, mais seuls 2 personnes sur 10 connaissent véritablement les gestes précis de la réanimation.

Comme tout un chacun, nous pouvons un jour être témoin de cet incident, dans notre entourage ou dans l’espace public. Et devoir réagir au plus vite pour masser la victime et tenter de faire repartir son cœur.

Les 11 étapes pour réaliser un massage cardiaque

Premier réflexe avant de pratiquer le moindre geste : composez le 15 (SAMU) pour une arrivée la plus précoce possible des services d’urgence. Evaluez la présence d’une respiration et le degré de conscience du patient pour renseigner ces informations au professionnel que vous aurez en ligne.

Ensuite munissez-vous d’endurance, de précision et de confiance en vous :

  1. Allongez la victime sur le dos
  2. Mettez-vous à genoux sur le côté d’elle
  3. Positionnez vos mains l’une sur l’autre, un peu en dessous du milieu du thorax
  4. Verrouillez vos coudes pour maintenir vos bras tendus
  5. Positionnez vos épaules à l’aplomb de la poitrine de la victime
  6. « Appuyez de tout votre poids, bien au-dessus : ce ne sont pas les bras ni les mains qui appuient mais tout le corps », précise la Fédération française de Cardiologie
  7. Exercez des pressions fortes en enfonçant les mains de 5 à 6 cm dans la poitrine et relâchez complètement le thorax entre chaque compression
  8. Effectuez les pressions « sur un rythme régulier de 100 par minute, par séries de 30 compressions consécutives, pour permettre au sang de revenir vers le cœur »
  9. Maintenez ce massage ou pratiquez le bouche à bouche si vous y êtes formés, « au rythme de 2 insufflations toutes les 30 compressions thoraciques»
  10. Vous avez l’impression de mal faire ? « Continuez : mieux vaut un massage cardiaque imprécis que pas de massage cardiaque du tout »
    Utilisez ensuite le défibrillateur si vous en avez un à disposition
Partager:

Voir aussi

Bukavu : le CICR crée un pôle de formation chirurgicale à l’HPGRB

Bukavu : le CICR crée un pôle de formation chirurgicale à l'HPGRB