Breaking News

Devant les Congolais vivant en Chine, Félix Tshisekedi dénonce la « collaboration entre la force de l’EAC et le M23 »

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi a dénoncé ce jeudi 25 mai à Beijing (Chine), devant les Congolais vivant en Chine la collaboration entre la force de l’EAC et les rebelles du M23. Le Chef de l’Etat, qui est en visite dans ce pays, a échangé avec les Congolais de la diaspora.

« Il y a une sorte de collaboration entre la force de l’EAC et les rebelles ou terroristes du M23, à l’exception du contingent burundais qui applique au vrai sens du mot, les accords tels qu’ils étaient prévus. J’en veux pour preuve l’intervention des Burundais lorsque les terroristes du M23 commençaient à prélever illégalement des taxes dans des territoires qu’ils occupaient. Quant aux autres, la cohabitation continue », a dénoncé Félix-Antoine Tshisekedi.

Il dénonce aussi l’agression dont la RDC est victime.

« Une agression lâche et barbare de la part du Rwanda et de son chef Paul Kagame qui, aujourd’hui, a dit tout haut les vraies raisons de cette campagne de déstabilisation permanente de notre pays ».

La RDC, sans se laisser faire, a mis en place un plan d’action, ajoute Félix-Antoine Tshisekedi :

« Mais au-delà des jérémiades, nous avons décidé d’agir cette fois-ci, et agir intelligemment. Nous n’avons pas voulu faire des réactions épidermiques qui allaient leur donner l’occasion de surfer dessus et de s’afficher ainsi comme victimes de haine et d’acharnement ».

A côté de cette agression, le Chef de l’Etat congolais relève ses conséquences sur les Compatriotes :

« Nous avons une masse, près d’un million de nos compatriotes en détresse, qui vivent dans des conditions infrahumaines. Je vous épargne ici des détails qui sont horribles, douloureux à entendre. Ces compatriotes doivent rentrer chez eux ».

Sur invitation du Président chinois Xi Jinping, le Président Tshisekedi effectue une visite d’Etat en Chine du 24 au 29 mai. Le Chef de l’Etat congolais va aussi rencontrer, selon l’ambassade de Chine en RDC, le Premier ministre chinois Li Qiang et le président du Comité permanent de l’APN Zhao Leji.

Avec radio Okapi.net

Partager:

Voir aussi

Nord – Kivu : La nouvelle vision alerte sur l’insécurité grandissante mêlée au conflit coutumier en territoire de Nyiragongo

Nous ne voulons pas des astuces mauvaises après le départ du Grand père KAKOTI, certains …