Breaking News

Guerre en Ukraine: la déclaration inquiétante de Medvedev

L’un des plus hauts collaborateurs du président russe Vladimir Poutine a récemment fait une déclaration inquiétante concernant la guerre en Ukraine. Dmitri Medvedev, ancien président russe et vice-président du puissant conseil de sécurité de Poutine, a prédit que ce conflit pourrait durer des décennies, avec de longues périodes de combats entrecoupées de trêves. Lors d’une visite au Vietnam, Medvedev a déclaré : « Ce conflit va durer très longtemps, très probablement des décennies. »

Cette affirmation soulève de sérieuses préoccupations quant à la résolution du conflit dans la région et laisse présager une situation instable et dangereuse pour les années à venir. Medvedev a également souligné que tant que le pouvoir actuel sera en place en Ukraine, le cycle des trêves et des conflits se répétera. Selon lui, il y aura environ trois années de trêve suivies de deux années de conflit, et ce schéma se perpétuera. Cette prédiction renforce l’idée que la paix durable dans la région semble être un objectif difficile à atteindre. Il est important de noter que Medvedev a également réitéré la position de Moscou selon laquelle l’Ukraine est un État nazi.

Ce n’est pas la première fois que l’ancien président russe Dmitri Medvedev tient des propos inquiétants. Il a à plusieurs reprises tenus des propos menaçants. En Mars dernier, Medvedev menacait de bombarder la CPI. En effet, l’ancien chef du Kremlin, Dmitri Medvedev avait écrit sur Telegram ceci: « on peut très bien imaginer une frappe de haute précision avec un missile hypersonique russe Oniks depuis un navire russe en mer du Nord contre le bâtiment du tribunal à la Haye ». Cette menace est intervenue après l’annonce par la CPI de l’émission d’un mandat d’arrêt international contre le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine, accusé de « crime de guerre » en Ukraine

L’année dernière, Medvedev avait menacé les USA. Pour cette défense, on aura non seulement recours aux possibilités de la mobilisation, mais également à tout type d’armes russes, dont les armes stratégiques nucléaires et les armes sur de nouveaux principes » avait affirmé l’ancien chef du Kremlin Dmitri Peskov avant de poursuivre avec ces termes menaçant: « il est garanti que des armes hypersoniques sont capables d’atteindre des cibles en Europe et aux États-Unis beaucoup plus rapidement ».

Partager:

Voir aussi

Kasaï /PDL 145T: le PNUD annonce la fin de la construction du bâtiment administratif du territoire à Kamonia

Kasaï /PDL 145T: le PNUD annonce la fin de la construction du bâtiment administratif du