Breaking News

Dans le nord de la RDC, les incursions de miliciens centrafricains redoublent

Depuis plusieurs semaines, des miliciens venus de Centrafrique commettent des exactions dans les régions du nord de la RDC. Des élus du Bas-Uele et de celle voisine du Haut-Uele alertent sur la recrudescence de ces incursions.

Dernièrement, ces hommes armés ont occupé plusieurs villages du territoire d’Ango, dans le Bas-Uele. La recrudescence de ces incursions d’hommes armés qui traversent la rivière Mbomou et rackettent les populations inquiète. L’identité de ces hommes demeure toutefois incertaine. Si les élus du Bas-Uele et de la province voisine du Haut-Uele pointent du doigt des rebelles Seleka, côté centrafricain, plusieurs sources précisent que ces hommes seraient membres de l’UPC (Unité pour la paix en Centrafrique).

Les récents combats contre une milice d’auto-défense de la communauté Zandé, et notamment la perte de la ville de Bambouti, frontalière du Soudan du Sud, auraient porté un rude coup aux activités commerciales de ces miliciens, contraints de traverser la rivière Mbomou pour reconstituer des stocks d’armes et de vivres en pillant des villages dans ces régions reculées, où l’État congolais est quasi absent.

Un cadre de l’UPC dément néanmoins toute implication. Selon lui, ces hommes sont des démobilisés qui n’ont pas été pris en charge par l’État centrafricain. Ils auraient donc regagné la brousse, mécontents, avant de passer en RDC où ils commettraient leurs forfaits en lien avec d’anciens combattants de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA). Plusieurs enlèvements d’adolescents avaient d’ailleurs été rapportés en février et mars dernier, une méthode souvent employée par les hommes de Joseph Kony.

Rfi.fr

Partager:

Voir aussi

kasaï:une visite de haut niveau effectué par le commissaire provincial sylvano kasongo, à kamonia

Le commissaire provincial de la police nationale congolaise , en province de kasaï, le général …