Breaking News

RDC : Sama Lukonde rappelle au gouvernement l’urgence du dépôt du projet de loi sur la répartition des sièges afin de permettre au Parlement un examen rapide dans le respect des délais

Le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a salué le travail réalisé par la Commission Électorale Nationale Indépendante depuis le début des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs jusqu’à l’élaboration de l’avant projet de loi portant répartition des sièges par circonscription électorale pour les élections législatives, provinciales, municipales et locales. Il l’a fait savoir lors de sa communication à l’occasion de la réunion du conseil des ministres tenue spécialement jeudi 25 mai 2023 à l’immeuble du gouvernement à Kinshasa.

« Il a indiqué que c’est une étape importante dans la marche vers la tenue effective des élections générales dans notre pays cette année. Le Gouvernement a apprécié, à sa juste valeur, cet effort déployé par la Centrale électorale, à commencer par le renouvellement, dans un temps record, du Fichier électoral », rapporte le compte rendu de la réunion lu par le ministre des PTNTIC Augustin Kibassa Maliba.

Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a rappelé au gouvernement la nécessité de déposer ce texte le plutôt possible au parlement en vue de son adoption dans le délai.

« Le Premier Ministre a invité les membres du Gouvernement à réserver, à l’examen de ce Projet de Loi, la même célérité, non seulement pour obtenir rapidement un large consensus autour de ce Projet, mais aussi pour permettre au Parlement un examen rapide dans le respect des délais. Il a insisté sur le caractère confidentiel que revêt le contenu de ce Projet de Loi, avant son examen par le Parlement », recommande le Chef du Gouvernement Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge.

Bien avant, les cinq experts recrutés par la CENI ont présenté les différentes statistiques du fichier selon les conclusions des travaux menés pendant cinq jours. Au total 3 344 183 enrôlés soit 7,07% ont été radiés du fichier électoral. Il s’agit de 2 235 798 doublons soit 4,73% ; 976506 mineurs soit 2,06%; 140239 soit 0,2% sont extirpés à cause des photos des photos et enfin, 1559 enrôlés soit 0,0% sont élagués pour données test.

En définitive, les auditeurs ont déclaré le fichier électoral de la CENI « fiable ». Il contient désormais les données validées, estimées à 43 955 181 électeurs. Il s’agit là des chiffres définitifs qui découlent des statistiques brutes de 47 299 364 enrôlés.

Après l’adoption de ce texte, il revient désormais au gouvernement de la République de le déposer à l’Assemblée nationale en vue de son adoption, ensuite il sera transmis au Sénat pour la seconde lecture. Le calendrier de la Commission Électorale Nationale Indépendante attend voir l’adoption de ce texte dans l’intervalle compris entre le 1er et 15 juin 2023.

Cette démarche est en conformité avec le calendrier électoral 2023-2024 dont les grandes opérations sont entre autres la constitution du fichier électoral, l’opération de réception et de traitement des candidatures aux scrutins directs, l’organisation des scrutins directs et indirects, l’élection des gouverneurs ainsi que celle des sénateurs.

Actualite.cd via okactu.com

Partager:

Voir aussi

RDC: Judith Suminwa Tuluka , la passion d’une tête bien faite

Elle vient d’être nommée au poste de Premier ministre de la RD Congo. L’annonce a …