Breaking News

Masisi, Rutshuru et Kwamouth : le gouvernement espère le retour de la paix avant les élections pour mener l’enrôlement des électeurs

Le VPM, ministre de l’intérieur, sécurité et Affaires coutumières, Peter Kazadi, s’est exprimé à la suite de la recevabilité du projet de loi portant répartition des sièges par circonscription électorale pour les élections législatives, provinciales, municipales et locales par les députés nationaux.

À l’en croire, le gouvernement de la République vient de faire sa part et il revient aux élus également de faire la leur. En sa qualité de numéro Un de la sécurité en RDC, Peter Kazadi a émis le vœu de voir la paix retournée dans les coins en conflit afin d’assurer l’inclusivité lors de prochaines élections.

« Le vote des lois relève de la matière souverainement réservée aux députés, nous avons proposé le projet de loi, c’est aux députés d’en adopter soit tel que nous l’avons déposé ou alors moyennant amendements. Il y a 16 sièges au total qui sont réservés à des zones en proie aux violences, tout cela pour que des populations de ce coin, aujourd’hui en conflit, puissent être représentées même s’il n’y a pas eu d’enrôlement. Le gouvernement formule le vœu qu’avant la tenue des élections, il y aura la paix dans ce coin de la République pour que notre peuple puisse prendre part au vote », a déclaré Peter Kazadi devant la presse à l’issue de la plénière tenue mercredi 31 mai 2023.

Ce texte, élaboré par la CENI, a reconduit les sièges des territoires de Masisi et Rutshuru tel que prévu dans les élections passées. L’examen de ce texte se fait sans les élus de l’opposition qui considèrent que le fichier électoral ayant conduit à l’élaboration de ce projet de loi n’est pas crédible et que la majorité parlementaire planifiait un hold-up électoral en faveur de Félix Tshisekedi afin de briguer un nouveau mandat.

Ce fichier électoral a été déclaré fiable par les experts recrutés par la Commission Electorale Nationale Indépendante après le refus de l’OIF. La démarche de la CENI a été contestée par les acteurs de la société civile et d’autres acteurs politiques. Selon le calendrier de la CENI, ce texte doit être promulgué d’ici le 15 juin 2023.

Partager:

Voir aussi

BENI : Un chef terroriste MTM, aux côtés de ses 4 gardes du corps Neutralisé par les FARDC

Ces Cinq Djihadistes sont tombés sur le sol Congolais la journée du vendredi 5 avril …