Breaking News

RDC : Jaynet Kabila condamne la récurrence des attaques ciblées, ignobles et odieuses contre la fondation LD Kabila

La Fondation Mzee Laurent Désiré KABILA tient à informer l’opinion tant nationale qu’internationale qu’elle a été victime des attaques ignobles et odieuses dans la nuit du jeudi 01 au vendredi 02 juin 2023, perpétrées par des individus soupçonnés avec des indices avérés d’être des agents de services de sécurité et d’un commando militaire non entièrement identifiés.

Dans un communiqué de presse parvenu à POLITICO.CD ce samedi 10 juin, ces individus se sont introduit clandestinement, illégalement et en toute violation des lois de la République, dans ses bureau situés dans la Commune de la Gombe, au nº 183, Boulevard du 30 juin.

Aussi, poursuit-elle, ces assaillants ont forcé et violement cassé les portes d’entrée du bâtiment, ainsi que toutes les portes des différents bureaux à l’intérieur et le contenu de plusieurs mobiliers ont êtes renversés, fouillés et éparpillés.

«Créée en 2001 en mémoire du 3ème Président de la République Démocratique du Congo et Héros National Mzee Laurent Désiré KABILA d’Heureuse Mémoire, la Fondation est opérationnelle depuis 2002 et pareil acte ne s’est jamais produit jusqu’en 2022. C’est la 2ème fois que les bureaux de la Fondation soient victime de telles opérations clandestines et illégales. Le 09 juillet 2022, vers 21 heures 30 minutes, la Fondation a connue des actes pareils où un élément de la Police Nationale Congolaise (PNC), Commissaire adjoint commis à la garde de la Fondation a été enlevé à l’entrée principale du siège, par des individus non autrement identifiés alors qu’il faisait ses rondes de sécurité, et, selon la victime il s’agissait de 4 hommes et 2 femmes. Ledit commissaire adjoint a été sauvagement brutalisé et neutralisé avec une matraque électrique et jeté dans une jeep blanche de marque Land Cruiser, communément appelé missionnaire, sans plaque d’immatriculation, a fait remarquer la Fondation LDK.

Pour ce faire, la Présidente de la Fondation Mzee Laurent Désiré KABILA, Jaynet Kabila a fait savoir qu’elle avait en son temps officiellement porté les faits à la connaissance des autorités de la République par le truchement du Vice-premier Ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, à travers sa lettre du 15 juillet 2022, tout en réservant copie de ladite correspondance au Président de la République, au Commissaire Général de la PNC, à l’Administrateur Général de l’ANR et au Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière sécurité (CNS).

Malheureusement, elle a retoqué «qu’aucune enquête n’a été enclenché presque 11 mois après cet évènement dont venons de connaitre un autre incident similaire à ce jour».

Face à cette situation, la Fondation LDK condamne avec fermeté la récurrence des ces actes barbares, criminels et ignobles qui, d’après Jaynet Kabila, démontrent la violation intentionnelle des articles 12, 16, 29 31, 34 et 37 de la Constitution de la République Démocratique du Congo qui consacre la protection des droits garantis et l’inviolabilité des domiciles.

«Ces actes criminels profanent la mémoire du Digne Fils du Pays, qui a consacré sa jeunesse et toute sa vie dans le long combat de 1961 à 1997 contre le système dictatorial pour remettre la République Démocratique du Congo sur le rail de la démocratie et de la Souveraineté par la Révolution Pardon, jusqu’au sacrifice suprême le 16 janvier 2001. Personne ne peut changer l’histoire! Mzee Laurent Désiré KABILA est et reste un Patrimoine National», a-t-elle déclaré.

Politico.cd via okactu.com

Partager:

Voir aussi

RDC: Judith Suminwa Tuluka , la passion d’une tête bien faite

Elle vient d’être nommée au poste de Premier ministre de la RD Congo. L’annonce a …