Breaking News

Violences sexuelles liées au conflit: M23, Maï-Maï Liwa et Maï-Maï Toronto parmi les auteurs

Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) en République démocratique du Congo a enregistré au moins 20 victimes de violences sexuelles liées au conflit au cours du mois d’avril.

Selon la même source, les groupes armés sont responsables du grand nombre de ces violences sexuelles commises sur les civils, avec un total de 16 victimes. Les principaux auteurs de violences sexuelles parmi les groupes armés sont le M23 (cinq victimes), le groupe MaïMaï Liwa (quatre victimes), Maï-Maï Toronto alliés au CNPSC (trois victimes), Nyatura Bazungu (deux victimes), RED-Tabara, Maï-Maï Rene Intongwa et Chini ya Tuna (une victime chacun).

Cependant, les cas de violences sexuelles liées au conflit sur des victimes adultes ont baissé en ce mois d’avril 2023 par rapport au mois précédent.

Aussi, les agents de l’Etat ont quant à eux commis des cas des violences sexuelles contre quatre victimes attribuables aux FARDC (trois victimes) et à la PNC (une victime). La province ayant enregistré le plus grand nombre de victimes de violences sexuelles est le Nord-Kivu (sept victimes) suivie par le Tanganyika (cinq victimes), le Sud-Kivu (quatre victimes), l’Ituri (trois victimes) et le Maniema (une victime).

Actualite.cd via Okactu.com

Partager:

Voir aussi

BENI: Capture d’un terroriste islamiste par la coalition FARDC-UPDF

Ce terroriste islamiste MTM/ ISCAP de nationalité Congolaise,a été capturé la journée du jeudi 18 …