Breaking News

RDC : au moins 11 morts dans l’est, la population accuse le M23

Au moins 11 hommes ont été retrouvés morts dimanche dans l’est de la République démocratique du Congo, dans le territoire de Rutshuru, selon des sources locales qui accusent les rebelles du M23 de les avoir tués.

La force régionale déployée dans l’est de la République démocratique du Congo a annoncé lundi l’envoi d’une « mission de vérification ».

Selon les autopsies certains de ces hommes auraient été tués par balles, d’autres à l’arme blanche. Leurs corps sans vie auraient été retrouvées dimanche à Bukombo, à une centaine de km au nord de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, après le retrait des rebelles du M23.

Le Baromètre sécuritaire du Kivu (KST), réseau d’analystes basés dans l’est de la RDC, a indiqué lundi sur Twitter que ces civils seraient morts après avoir été contraints de transporter du « matériel militaire ». « Le M23 est soupçonné d’être derrière ce massacre », ajoute le KST.

Dans un communiqué, l’état-major de l’armée congolaise a affirmé que ces hommes, jeunes, dont il a diffusé les noms, avaient été « froidement et lâchement exécutés » par le M23.

Une trêve fragile s’observe entre le M23 et les forces régulières congolaises depuis le déploiement de la force de l’EAC il y a quelques mois mais des affrontements sporadiques opposent les rebelles à des groupes armés se présentant comme patriotes.

Partager:

Voir aussi

BENI: Capture d’un terroriste islamiste par la coalition FARDC-UPDF

Ce terroriste islamiste MTM/ ISCAP de nationalité Congolaise,a été capturé la journée du jeudi 18 …