Breaking News

Congolais contre son frère :Des altercations entre deux groupes des wazalendus vident plusieurs villages de Muphuni shanga


Des habitants des plusieurs villages du groupement Muphuni shanga en territoire de Masisi, Nord-Kivu, obligés de fouir et être déplacés dans leur propre pays à la suite des accrochages entre deux groupes de wasalendu depuis ce le matin de ce 05 janvier 2024 ,

Selon Janvier Imani Mwenge , président du conseil local de la jeunesse du groupement Mupfunyi/ Shanga ,tout a commencé quand un élément UPCRN a tiré sur un élément APCLS ce 04 janvier 2024 ,causant la mort du maï-maï sur le champ.

Minova, Kalungu, Buganga et Bweremana reçoivent un grand nombre de ces derniers.

« Voulant connaitre les circonstances du décès de leur élément les APCLS se sont depechés sur le lieu de l’incident (zone occupée par les Nyatura de l’UPCRN). Le Notable BAGABO qui est du milieu, ayant l’esprit de pacificateur a aussi voulu se rendre sur le lieu de l’incident afin de tenter une pacification mais a été touché par bal avant même d’atteindre le lieu du drame. Informé que ce leader vient d’etre assassiné, l’information a declenché les affrontements entre les deux factions Wazalendo causant des blessés au sein de la population civile et des mouvements de la population qui se vident de leurs agglomérations (KABALEKASHA, NYAMATOVU, KALAMBAIRO, NYONDO,…) vers Bishange et Kalungu au Sud-Kivu », a-t-il laissé entendre au micro de Jackson Luanda maliyabwana.

Cette structure juvénile appele toute la population du groupement Mupfunyi/Shanga de ne pas communautariser l’incident dont les efforts doivent être fournis par les autorité compétentes pour denicher les auteurs et les punir selon la loi.

Michel Safari Nzonga

Partager:

Voir aussi

RDC:Nous ne voulons plus d’aide en vivres , cest insignifiant, notre besoin c’est la restauration de l’apaix dans nos villages«certains déplacés de Guerre après avoir eu l’aide du gouvernement provincial Nord-Kivu»

RDC:Nous ne voulons plus d'aide en vivres , cest insignifiant, notre besoin c'est la restauration de l'apaix dans nos villages«certains déplacés de Guerre après avoir eu l'aide du gouvernement provincial Nord-Kivu»