Breaking News

Nord Kivu/BENI ÉDUCATION :Trois jours de deuil décrétés par le SYECO SYNECAT et SYNEP en mémoire de l’enseignant NDOVIA MATHE,l’un des victimes de l’incursion des ADF à MAYI MOYA lundi dernier

Les enseignants des écoles primaires et secondaires se trouvant sur l’axe Mavivi kainama sont appelés à rester à la maison à dater du jeudi 22 février.
Cette décision a été prise au cours d’une réunion extraordinaire ténue ce mercredi 21/02 par les enseignants membres du SYECO, SYNECAT et SYNEP organiser juste après l »enterement de leur collègue tué lundi 19/février à mayi moya par les présumés ADF .
Ces enseignants décident reprendre le chemin de l’école lundi 26 février prochain.

selon Justin MBULULI, ISSE BALU et Roger KAVULO respectivement membres du SYECO, SYNECAT et SYNEP
qui se sont confiés à okactu.com, indiquent que pendant ces trois jours les enseignants seront entre de pleurer le leur,et c’est pourquoi attirer l’attention des autorités sur la sécurisation de la population,

Une nouvelle attaque des terroristes ADF Avait frappé la localité de Mayi Moya dans le territoire de Beni, tard dans la soirée du lundi 19 février 2024.

La société civile locale déplore un bilan provisoire d’au moins 9 morts, dont 3 femmes, et signale la disparition de plusieurs personnes.

Maymoya est une localité setrouvant sur l’axe routier Eringeti Oicha en groupement des Bambuba Kisiki dans le territoire de Beni.Yango Bwema président de la société civile locale qui avait confirmé ce bilan, avait indiqué que les rebelles avaient assiégé cette entité appartir de 21hs 30 locales ,des victimes dont 3 femmes avaient été exécutés par balles, ajoute la même source.

en réaction côté de l’armée
Une délégation des officiers militaires des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a été dépêchée ce mardi 20 février, à Mayimoya, dans le territoire de Beni (Nord-Kivu). Ce, après une attaque meurtrière des terroristes ADF, la nuit de lundi où au moins neuf personnes ont été tuées par ces assaillants.

Cette délégation conduite par le colonel Okoko Bokeo a échangé avec la population locale, victime des atrocités des ADF, soutient le capitaine Antony Mualushayi Mbombo, porte-parole des opérations Sokola 1 Grand Nord.

Selon les sources sécuritaires, les terroristes ADF auraient été informés sur les mouvements des militaires FARDC par certains de leurs collaborateurs. L’armée congolaise appelle toute personne qui collabore avec ces djihadistes à se désolidariser de l’ennemi pour que la paix soit une réalité dans cette zone. a_t_il dit le capitaine Antonny Mwalushayi

Davi’s Erasme

Partager:

Voir aussi

alerte: À retenir de la Situation Sécuritaire Sur Le Tronçon Kalungu – Numbi

Un ménage a été visité dans le village de Kalungu sur avenue Mulungulirwa dans la …