Breaking News

Butembo : la société civile Bulengera, fustige la célébration clandestine des mariages civils dans des quartiers

La société civile de Bulengera invite la population à la prudence face à la célébration, par des agents de l’Etat non habilités, des mariages civils. Ce, au niveau des quartiers de cette commune de la ville de Butembo. Cet appel a été lancé ce lundi 08 février 2024 au cours de sa sortie médiatique.

D’après John Kameta, président de la société civile de Bulengera, ce sont surtout des recenseurs des quartiers qui s’illustrent par cette pratique en violation de la loi congolaise. Le dernier cas en date est celui du samedi 06 avril, où un responsable recenseur du quartier de l’évêché a été surpris au quartier Kimbulu en pleine célébration d’un mariage civil.

La société civile rappelle que les mariés enregistrés clandestinement risquent de ne pas être reconnus par l’autorité de l’Etat congolais. John Kameta pense que les mariés devraient suivre le processus normal au bureau communal de Bulengera, pour éviter toute conséquence liée à ces mariages clandestins.

« Nous avons des cas qui ont été documentés, où les recenseurs de certains quartiers se donnent le travail de célébrer des mariages civils dans des salons. C’est en violation de la loi. Voilà pourquoi nous voudrions appeler les habitants de la commune de Bulengera qui veulent célébrer des mariages civils à passer à la commune, et s’adresser à l’officier de l’état-civil », a-t-il exhorté.

Il y a de cela quelques jours, rappelons-le, le bourgmestre policier de la commune Bulengera a célébré 35 mariages civils des couples cohabitant ensemble. L’idée était de rapprocher le sacrement des couples en cohabitation sans mariage.

Bertin Byamungu SK

Partager:

Voir aussi

GOMA: Vol des marchandises des usagers des motos tricycles, le maire de la ville donne des instructions pour stopper cette aventure

Ces instructions du numéro 1 de la ville de GOMA, le commissaire supérieur principal FAUSTIN …