Breaking News

Manifestation contre l’EAC à Goma : Deux journalistes et 4 militants de mouvements citoyens arrêtés, la véranda mutsanga monte au créneau

Plus des 4 militants de mouvements citoyens et deux journalistes ont été arrêtés par les éléments de la police nationale congolaise, lors d’une marche pacifique contre l’EAC ce mercredi 18 Janvier 2023 à Goma.

Parmi les militants arrêtés, il s’agit de Jackson KITAMBALA, coordonnateur provincial de CLC , Georges BINGI , du mouvement citoyen Je suis l’avenir de demain et deux militants de la LUCHA, et de la part des journalistes est signalé l’arrestation de Freddy Ruvunangiza, un journaliste de la prunelle, un média en ligne de Bukavu.

La véranda mutsanga juge cet acte de complicité avec les ennemis.

 » La PNC a le devoir de sécuriser les manifestants et non le disperser avec des bombes à lacrymogènes ». A fait savoir la cellule de communication de la veranda mutsanga Goma.

Tout en condamnant la façon dont la PNC traite les citoyens qui revendiquent leurs droit,la véranda mutsanga de Goma exige à l’absence de toutes conditions la libération de ces victimes.

Wivine KAVIRA

Partager:

Voir aussi

Insécurité dans l’est de la RDC : Quatre soldats de la Mission de la SADC ont été tués près de mubambiro

Insécurité dans l'est de la RDC : Quatre soldats de la Mission de la SADC ont été tués près de mubambiro Quatre soldats de la Mission de la SADC en République démocratique du Congo (SAMIDRC) ont perdu la vie et trois autres ont été blessés lors d'un incident tragique survenu dans l'est de la RDC qui a visé leur camp à Mubambiro dans la cité de Sake à une vingtaine de kilomètres de Goma dans le territoire de masisi. Selon un communiqué de presse rendu public ce lundi 8 avril 2024 en provenance de Gaborone, au Botswana, la Mission de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) en RDC (SAMIDRC) a exprimé ses sincères regrets suite à ces pertes humaines. L'incident a eu lieu après qu'une roquette hostile ait touché près de leur camp de mubambiro où les soldats étaient stationnés. De plus, la SAMIDRC a annoncé le décès d'un soldat sud-africain pendant son traitement pour des problèmes de santé dans un hôpital à Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu. Ces soldats étaient déployés sous l'égide de la SADC dans le but de répondre à la situation sécuritaire instable et en détérioration qui sévit dans l'est de la RDC à cause de la guerre du M23/AFC soutenue par le rwanda. La famille de la SADC présente ses condoléances aux familles et aux gouvernements de la République d'Afrique du Sud et de la République-Unie de Tanzanie pour la perte inconsolable des soldats décédés, tout en souhaitant un prompt rétablissement aux trois soldats blessés. La SAMIDRC demeure engagée à remplir son mandat conformément aux principes de légitime défense collective et d'action collective énoncés dans le Pacte de défense mutuelle de la SADC de 2003. GB