Breaking News

RDC-RWANDA : Fortunat Biselele, un agent double !

L’ex conseiller privé du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, Fortunat Biselele est soupçonné être au service du Rwanda et en même temps de la RDC, selon les sources sécuritaires.

De ce soupçon, après avoir passé quelques jours de détention aux locaux de l’agence nationale de renseignement ANR, celui qu’on surnomme «Bifort» a été transféré ce vendredi 20 Janvier 2023 au parquet près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe.

Si les faits sont établis, l’ex conseiller privé du Chef de l’État congolais pourrait être passible d’une haute trahison, chose qui reste encore à prouver, car la justice va devoir y travailler pour trier l’affaire au claire.

Il sied de signaler que Fortunat Biselele, ex conseiller de Fatshi a été, quelques jours après sa mise en détention, remplacé par Monsieur Kahumbu Mandungu Bula, tournant définitivement la page de «Bifort» du moins pour ce poste.

Partager:

Voir aussi

Insécurité dans l’est de la RDC : Quatre soldats de la Mission de la SADC ont été tués près de mubambiro

Insécurité dans l'est de la RDC : Quatre soldats de la Mission de la SADC ont été tués près de mubambiro Quatre soldats de la Mission de la SADC en République démocratique du Congo (SAMIDRC) ont perdu la vie et trois autres ont été blessés lors d'un incident tragique survenu dans l'est de la RDC qui a visé leur camp à Mubambiro dans la cité de Sake à une vingtaine de kilomètres de Goma dans le territoire de masisi. Selon un communiqué de presse rendu public ce lundi 8 avril 2024 en provenance de Gaborone, au Botswana, la Mission de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) en RDC (SAMIDRC) a exprimé ses sincères regrets suite à ces pertes humaines. L'incident a eu lieu après qu'une roquette hostile ait touché près de leur camp de mubambiro où les soldats étaient stationnés. De plus, la SAMIDRC a annoncé le décès d'un soldat sud-africain pendant son traitement pour des problèmes de santé dans un hôpital à Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu. Ces soldats étaient déployés sous l'égide de la SADC dans le but de répondre à la situation sécuritaire instable et en détérioration qui sévit dans l'est de la RDC à cause de la guerre du M23/AFC soutenue par le rwanda. La famille de la SADC présente ses condoléances aux familles et aux gouvernements de la République d'Afrique du Sud et de la République-Unie de Tanzanie pour la perte inconsolable des soldats décédés, tout en souhaitant un prompt rétablissement aux trois soldats blessés. La SAMIDRC demeure engagée à remplir son mandat conformément aux principes de légitime défense collective et d'action collective énoncés dans le Pacte de défense mutuelle de la SADC de 2003. GB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *