Breaking News

Affrontements FARDC-M23/RDF: Après Kishishe et Bambu, le Rwanda prépare un autre pogrom visant les Tutsis congolais au Nord-Kivu (Communiqué)


D’après un communiqué des Forces Armées de la République Démocratique du Congo signé ce samedi 28 janvier 2023 par le porte-parole de l’armée le Général-Major Sylvain EKENGE BOMUSA EFOMI, le Rwanda prépare d’autres actes de massacres après ceux commis à Kishishe et Bambu en territoire de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu.

Selon l’armée congolaise, les faits probants et des renseignements précis, font état de la présence dans le territoire de Masisi des éléments de forces spéciales rwandaises chargés de commettre ces actes odieux.

Ci-dessous le communiqué

Après les massacres des populations civiles à Kishishe et Bambu en territoire de Rutshuru, des faits probants et des renseignements précis renseignent de la présence aujourd’hui dans le Masisi d’un corps expéditif des forces spéciales de l’armée rwandaise chargé de commettre un autre massacre ciblé contre des tutsis congolais afin d’attribuer ces actes ignobles aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo et de trouver un alibi convaincant pour justifier devant l’opinion internationale la présence des troupes d’agressions rwandaises en RDC.

L’acharnement de l’armée rwandaise sur Kitchanga et les autres agglomérations du territoire de Masisi a pour objectif de se livrer à cette sale besogne et constitue la volonté manifeste du pouvoir de Kigali de commettre un énième pogrom conformément à ses habitudes et à sa culture génocidaire.

Ainsi, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo appellent la population à plus de vigilance.

La République Démocratique du Congo et son armée sont déterminées de mettre en œuvre tous les moyens disponibles pour la défense de l’intégrité territoriale pour leur développement et leur épanouissement.

Partager:

Voir aussi

Insécurité dans l’est de la RDC : Quatre soldats de la Mission de la SADC ont été tués près de mubambiro

Insécurité dans l'est de la RDC : Quatre soldats de la Mission de la SADC ont été tués près de mubambiro Quatre soldats de la Mission de la SADC en République démocratique du Congo (SAMIDRC) ont perdu la vie et trois autres ont été blessés lors d'un incident tragique survenu dans l'est de la RDC qui a visé leur camp à Mubambiro dans la cité de Sake à une vingtaine de kilomètres de Goma dans le territoire de masisi. Selon un communiqué de presse rendu public ce lundi 8 avril 2024 en provenance de Gaborone, au Botswana, la Mission de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) en RDC (SAMIDRC) a exprimé ses sincères regrets suite à ces pertes humaines. L'incident a eu lieu après qu'une roquette hostile ait touché près de leur camp de mubambiro où les soldats étaient stationnés. De plus, la SAMIDRC a annoncé le décès d'un soldat sud-africain pendant son traitement pour des problèmes de santé dans un hôpital à Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu. Ces soldats étaient déployés sous l'égide de la SADC dans le but de répondre à la situation sécuritaire instable et en détérioration qui sévit dans l'est de la RDC à cause de la guerre du M23/AFC soutenue par le rwanda. La famille de la SADC présente ses condoléances aux familles et aux gouvernements de la République d'Afrique du Sud et de la République-Unie de Tanzanie pour la perte inconsolable des soldats décédés, tout en souhaitant un prompt rétablissement aux trois soldats blessés. La SAMIDRC demeure engagée à remplir son mandat conformément aux principes de légitime défense collective et d'action collective énoncés dans le Pacte de défense mutuelle de la SADC de 2003. GB