Breaking News

Agression rwandaise en Rdc: Canal+ sommé de couper le signal des chaînes audiovisuelles rwandaises émettant en RDC

Les tensions politico-sécuritaires entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda se déportent au niveau des médias.

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) a ordonné au groupe Canal+ de couper le signal des chaînes audiovisuelles rwandaises émettant en territoire congolais sur le bouquet CANAL+ pour une durée de 90 jours renouvelables selon l’évolution de la situation.

Cette décision de l’autorité de régulation des médias en RDC fait suite au rapport de monitoring des médias congolais ayant fait état de la brouille intempestive des émissions par Canal+Rwanda, des émissions radiotélévisées diffusées depuis la RDC et relayées par le même bouquet sur le territoire rwandais entre le 31 et le 1er février lors du séjour du Pape François à Kinshasa, capitale congolaise. Il s’agit notamment de la RTNC, la Télé 50, le Digital Congo, la Molière, la 10ème Rue.

A l’issue de cette assemblée plénière, le CSAC a fustigé le fait qu’au même moment où les programmes diffusés par la RTNC sur le territoire rwandais notamment la visite du Pape François en RDC ont été interrompus, le groupe Canal+ a laissé allègrement les télévisions rwandaises arroser les populations congolaises du discours de la haine.

Aussi, note l’assemblée plénière, le Protocole d’accord entre Canal+ Afrique et le CSAC s’en trouve être énervé, faute d’avis préalable du régulateur national congolais ou de son agrément pour l’intégration des chaines audiovisuelles rwandaises dans ledit bouquet.

Pire encore, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication déplore que ces chaines rwandaises s’emploient à l’intox, à l’incitation à la désobéissance civile, à l’insurrection générale contre l’autorité publique de la RDC et le dénigrement systématique des institutions nationales et de leurs animateurs, ainsi qu’à l’apologie de la guerre.

« Le mêmes organes de presse s’appliquent à démotiver les forces de défense de la RDC au bénéfice du M23, reconnu en tant que Mouvement terroriste, du reste soutenu par le Rwanda », a indiqué le CSAC.

Selon le régulateur des médias en RDC, les chaines du Rwanda sacrifient la culture de la paix dont la RDC en fait son cheval de bataille dans la Région des Grands Lacs.

Politico.cd via Okactu.com

Partager:

Voir aussi

Kalehe : Des structures citoyennes sensibilisent les parents sur l’importance de l’enregistrement d’enfants à l’État civil

Les faîtières de la société civile Cadre de Concertation de la société civile, la Nouvelle …