Breaking News

Cet homme a plus de 550 enfants, il est l’auteur des grossesses de plusieurs femmes

Le donneur de sperme qui a eu plus de 550 enfants s’est vu interdire tout nouveau don

Un Néerlandais soupçonné d’avoir engendré plus de 550 enfants dans le monde entier grâce à des dons de sperme a été contraint par la justice d’arrêter.

Jonathan, 41 ans, pourrait se voir infliger une amende de plus de 100 000 euros s’il tente à nouveau de faire un don de sperme.

En 2017, il a été interdit de faire des dons à des cliniques de fécondation aux Pays-Bas après que l’on ait appris qu’il avait engendré plus de 100 enfants.

Mais au lieu d’arrêter, il a continué à donner du sperme à l’étranger et en ligne.

Un tribunal de La Haye lui a ordonné de fournir une liste de toutes les cliniques auxquelles il a fait des dons et leur a ordonné de détruire son sperme.

L’homme est soupçonné d’avoir trompé des centaines de femmes.

Les directives des cliniques néerlandaises stipulent qu’un donneur ne doit pas engendrer plus de 25 enfants dans 12 familles.

Mais les juges ont déclaré que l’homme avait aidé à engendrer entre 550 et 600 enfants depuis qu’il avait commencé à donner son sperme en 2007.

Il a été poursuivi en justice par une fondation qui protège les droits des enfants et par la mère d’un des enfants qui auraient été conçus à partir de son sperme.

« Le fait est que ce réseau de parenté, qui compte des centaines de demi-frères et de demi-sœurs, est très vaste », a déclaré un porte-parole du tribunal, Gert-Mark Smelt.

Plus de 100 des enfants de cet homme sont nés dans des cliniques néerlandaises et d’autres cliniques privées, mais il a également fait des dons à une clinique danoise qui a expédié son sperme à des adresses dans plusieurs pays.

La juge Thera Hesselink a déclaré que le tribunal « interdit à l’accusé de faire don de son sperme à de nouveaux parents potentiels après que cette sentence a été prononcée ».

l’Afrique championne de la fécondité

L’homme n’est pas non plus autorisé à contacter des parents potentiels « désireux de faire un don de sperme ». Il lui est également interdit de faire de la publicité pour ses services aux futurs parents ou d’adhérer à toute organisation qui établit des contacts entre les futurs parents », a déclaré le juge.

Le donneur a informé « à tort et délibérément » les futurs parents du nombre d’enfants qu’il a eus dans le passé, a déclaré le tribunal de district de La Haye.

« Tous ces parents sont maintenant confrontés au fait que les enfants de leur famille font partie d’un énorme réseau de parenté, avec des centaines de demi-frères et sœurs, qu’ils n’ont pas choisi d’avoir », a déclaré le tribunal.

Le tribunal a déclaré qu’il était « suffisamment plausible » que cela ait ou puisse avoir des conséquences psychosociales négatives pour les enfants.

Les donneurs de sperme sont invités à limiter le nombre de fois où ils proposent leurs services, afin de réduire le risque que des frères et sœurs forment à leur insu un couple et aient des enfants ensemble.

Les Pays-Bas ont été touchés par des scandales liés à la fertilité dans le passé.

En 2019, un médecin néerlandais spécialiste de la fertilité a été accusé d’avoir utilisé son propre sperme pour inséminer des patientes sans leur consentement. Il a été confirmé qu’il était le père de 49 enfants.

Partager:

Voir aussi

Scandale à Mambasa :des jeunes filles mineures sont exploitées sexuellement dans des Q.G à BANGOLE(alerte CRDH)

Scandale à Mambasa :des jeunes filles mineures sont exploitées sexuellement dans des Q.G à BANGOLE(alerte CRDH)