Breaking News

Ghana : un catéchiste meurt en pleine messe, les faits

Environ un mois après sa nomination, Samuel Baba Azure, catéchiste à l’église catholique Saints Simon et Jude de Gowrie, dans le district de Bongo, dans la région de l’Upper East, est décédé mystérieusement.

Selon la Ghana News Agency (GNA), sa mort est survenue lors de la célébration d’un service de communion le dimanche de la Pentecôte, le 28 mai 2023, à l’église qui marquait également la fin des festivités de Pâques.

Le président du conseil de l’église, Ephraim Nyaaba Awuni, aurait déclaré que le catéchiste prononçait un sermon devant la congrégation lorsqu’il a commencé à avoir des vertiges.

Il a révélé que certains membres de l’église qui ont remarqué l’état d’Azure lui ont demandé de faire une pause pour se reposer et de revenir pour continuer à prêcher.

Il est alors retourné à sa place et a failli tomber sur le sanctuaire de l’église, ce qui laisse supposer que sa situation pourrait être plus grave que ce que l’on pensait au départ.

Les membres de l’église l’ont rapidement transporté à l’hôpital de Bolgatanga pour examen, mais quelques minutes après son arrivée, Azure a été déclaré mort.

“Avant le début du culte, il allait bien, nous n’avons rien remarqué d’anormal chez lui et il a lu l’Évangile sans problème, nous sommes donc choqués par son départ, mais nous considérons qu’il a accompli sa vocation sur terre”, a déclaré Nyaaba Awuni à la GNA.

Charity Azure, la veuve du catéchiste défunt, a exprimé sa surprise face à sa mort, en disant qu’il ne s’était pas plaint d’une quelconque maladie ou d’un quelconque malaise.

Le catéchiste décédé avait 42 ans avant sa mort. Il laisse derrière lui une veuve et trois enfants.

Nyaaba Awuni a décrit feu Azure, qui a été enterré depuis, comme un homme travailleur qui se consacrait à la croissance et au service de l’église.

Partager:

Voir aussi

Scandale à kalehe: accusé d’avoir violé sa mère biologique, un jeune garçon de Minova est aux arrêts au Bureau de la PNC

Scandale à kalehe: accusé d'avoir violé sa mère biologique, un jeune garçon de Minova est aux arrêts au Bureau de la PNC