Breaking News

Ouganda: le bilan de l’attaque d’une école à Mpondwe s’alourdit à 37 morts, la plupart des victimes décapitées

Le gouvernement ougandais annonce le bilan revu à la hausse des élèves tués dans une attaque des rebelles ADF qui a visé une école privée dans le village de Mpondwe, frontalier avec la RDC. Le bilan passe de 25 à 37 élèves décapités. D’autres corps calcinés ont été découverts ce samedi 17 juin.

« Il y a un jeune qui a conduit les assaillants jusqu’à l’école. Il leur a montré les dortoirs des filles et des garçons et après il est reparti. Ensuite, les rebelles ont bloqué la porte du dortoir des élèves garçons, ces derniers ont essayé de se battre mais sans succès. Les rebelles se sont enfin dirigés vers le dortoir des filles où ils ont trouvé la porte ouverte. Ils ont massacré des gens à l’arme blanche et pris en otage quelques élèves », explique le général Dick Olum, commandant de l’UPDF de la division de montagne et de l’opération Shujaa en cours en RDC, alors qu’il s’adressait ce samedi aux habitants du district de Kasese, touché par le massacre.

Selon le ministère de la Défense de l’Ouganda, trois élèves ont survécu à l’attaque et six ont été enlevées. Les huit autres blessés sont pris en charge à l’hôpital gouvernemental de Bwera, dans le district de Kasese.

Cette attaque a été menée par 5 combattants ADF venus du village voisin de Kasindi en RDC, selon le renseignement ougandais.

«Ces ADF sont venus de Kasindi-port. Ils ont passé deux nuits ici avant de faire une descente dans l’école. Ils avaient la mission d’incendier des véhicules mais ils n’ont pas pu car ils ont croisé les véhicules des nos militaires le long de la route, c’est comme ça qu’ils sont venus s’attaquer à l’école », affirme le général Dick Olum, appelant la population à la vigilance.

Il rassure néanmoins qu’une opération de poursuite des assaillants est en cours afin de libérer les six élèves enlevés.

« Je vous appelle tous à la vigilance, si vous voyez une personne suspecte arrêtez-la. Nous avons déployé des hélicoptères pour la recherche et le sauvetage des élèves qui ont été enlevés », conclut l’officier général.

C’est la première attaque la plus meurtrière des combattants ADF perpétrée sur le sol ougandais depuis le début des massacres des civils en RDC par les islamistes ADF. Cette attaque intervient près d’une semaine après une autre qui a coûté la vie à 9 personnes dans la cité voisine de Kasindi, en territoire de Beni.

Actualite.cd via okactu.com

Partager:

Voir aussi

BENI: Capture d’un terroriste islamiste par la coalition FARDC-UPDF

Ce terroriste islamiste MTM/ ISCAP de nationalité Congolaise,a été capturé la journée du jeudi 18 …