Breaking News

Le Potentiel : « Justice : Des faits nouveaux rattrapent Matata Ponyo dans la gestion de Bukanga Lonzo »

Revue de presse du mercredi 21 juin 2023

Rebondissement de l’affaire de détournement des fonds destinés au parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo, avec le nouveau réquisitoire du Parquet général près la Cour constitutionnelle contre l’ex-Premier ministre Matata Ponyo. Les journaux parus mercredi 21 juin à Kinshasa en font larges échos.

« L’heure de vérité va finalement sonner pour que les Congolais comprennent exactement s’est qui s’est réellement passé dans le fiasco de Bukanga Lonzo », se réjouit Le Potentiel, indiquant que le Procureur général près la Cour constitutionnelle, Jean-Paul Mukolo, a désormais sa marge d’action dans cette affaire, après avoir reçu le go du Sénat de lancer des poursuites contre le Sénateur Matata Ponyo.

D’abord, ce dernier ne s’est pas présenté à l’audition de cette affaire entre le Sénat et le Procureur. « Aussi le Sénat a estimé qu’il n’est pas nécessaire d’autoriser pour la deuxième fois les poursuites à l’endroit de l’ancien Premier ministre. Car, ce dernier qui est à la disposition de la justice depuis le 5 juillet 2021, n’a jamais récupéré ses immunités », rapporte le journal.

En plus, le Sénat n’est, jusque-là, pas encore saisi de la suite réservée au dossier des biens zaïrianisés pour lequel l’ex-Premier ministre était poursuivi.

Le quotidien note que « Matata Ponyo se cache si vite dans la casquette de candidat président de la République comme pour tenter de ramener dans les champs politiques ce qu’il doit clairement expliciter et si possible se blanchir dans le terrain judiciaire ».

En effet, fait remarquer Congo Nouveau, Augustin Matata Ponyo accuse régulièrement le régime de Félix Tshisekedi d’acharnement sur sa personne à travers des dossiers judiciaires.

En saisissant le Sénat, explique L’Avenir, Jean-Paul Mukolo motive sa demande par l’existence des faits nouveaux contenus dans un rapport des inspecteurs des finances membres de la commission de contrôle sur la gestion du parc Agroindustriel de Bukanga Lonzo.

« Le rapport fait état d’infractions de faux et usage de faux et de détournements des deniers publics à charge du sénateur Matata Ponyo », révèle le tabloïd.

Mais pour EcoNews, Matata Ponyo Mapon est un homme à abattre – quelle que soit la procédure à mettre en œuvre :

« En effet, le timing a été bien choisi. Le procureur général près de la Cour constitutionnelle, Jean-Paul Mukolo, a attendu que la chambre haute du Parlement clôture sa session de mars pour actionner la machine. Le Sénat – bien plus son président – a donc décidé de livrer le sénateur Matata à la Cour constitutionnelle, réservant un avis favorable, apprend-on, au réquisitoire du PG Mukoko pour la levée des immunités parlementaires de Matata ».

Radiookapi.net via okactu.com

Partager:

Voir aussi

Goma : investiture du nouveau Évêque Regional à l’ERC Goma : les fidèles en route

Religion - Goma : l'ERC en route pour l'investiture du nouveau évêque régional !