Breaking News

RDC : les dépenses publiques chiffrées à 1.659 milliards FC en janvier

Prenant part à la quatre-vingt-septième réunion du Conseil des ministres tenue le vendredi 17 février dernier, le ministre national des Finances, Nicolas Kazadi, a rendu compte de la situation des finances publiques du mois de janvier de l’année en cours.

Dans sa communication au Conseil, Nicolas Kazadi a indiqué que les recettes mobilisées du 1er au 31 janvier 2023, sont de l’ordre de 1.151 milliards de francs congolais, contre une prévision de 1.098 milliards de francs congolais, soit un taux d’exécution de 105% par rapport aux assignations budgétaires annuelles. Ainsi, comparé au mois de janvier 2022, l’augmentation est de 12%.

En ce qui concerne les dépenses, elles sont chiffrées à 1.659 milliards de francs congolais, laissant un déficit de 496 milliards, occasionné principalement par les dépenses sécuritaires, les mises à la retraite ainsi que le fonctionnement.

« Il a été intégralement financé par les Bons du Trésor, les Obligations du Trésor et les appuis budgétaires des bailleurs », précise le compte-rendu de cette réunion du Conseil des ministres.

Face à cette évolution préoccupante des dépenses en début d’année, le ministre des Finances a recommandé, entre autres au gouvernement, la suspension, jusqu’à nouvel ordre, du paiement de la dette intérieure, hors mis celle déjà engagée; le ralentissement des dépenses de fonctionnement jugées non contraignantes; la limitation au strict minimum des dépenses effectuées en cash; le strict contrôle, au mois le mois, de l’évolution de la masse salariale; et le strict respect de la chaîne de la dépense et la réduction des paiements par procédure d’urgence.

Dans un autre registre, le ministre des Finances a également communiqué au Conseil, le compte-rendu du déroulement de la mission du Fonds Monétaire International (FMI) conduite par la cheffe de mission pour la République démocratique du Congo, Mercedes Vera Martin.

A ce sujet, Nicolas Kazadi a indiqué qu’elle a permis de mettre à jour et la clôture du cadrage macroéconomique de l’année 2022, d’analyser les perspectives de 2023, de passer en revue les principales réformes structurelles et poursuivre les échanges sur les réformes.

Sur base des données économiques récentes, le FMI a revu à la hausse la croissance du PIB en 2022, passant de 6,6 % à 8,5 %, celle-ci demeurera forte en 2023 selon la même analyse.

La mission s’est également appesantie sur les principaux défis de l’économie congolaise en 2023, dont le processus électoral, la situation sécuritaire à l’Est, ainsi que les autres fragilités structurelles du pays et le FMI a réaffirmé sa disposition à aboutir à un accord, en avril prochain, avec le gouvernement, pour l’accès de la République démocratique du Congo à ce nouveau guichet du fonds.

Politico.cd

Partager:

Voir aussi

Sud-Kivu : L’administrateur assistant de Kalehe en charge de finance et Économie se mobilise pour la mise en service des bateaux offerts par le président congolais Félix Tshisekedi

Sud-Kivu : L'administrateur assistant de Kalehe en charge de finance et Économie se mobilise pour la mise en service des bateaux offerts par le président congolais Félix Tshisekedi