Breaking News

Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine promet de continuer soigneusement son offensive

Lors d’un discours très attendu, près d’un an après le lancement de la guerre en Ukraine, le président russe Vladimir Poutine a accusé l’Occident de vouloir « en finir » avec la Russie.

Le président russe Vladimir Poutine a entamé à 12 h 05 locales (10 h 05, heure française) son discours annuel à la nation à Moscou, près d’un an après le lancement de son offensive militaire en Ukraine.

« Je parle à un moment difficile et clé pour la Russie, dans une période de changements cardinaux partout dans le monde », a déclaré Vladimir Poutine en introduction de son allocution devant l’élite politique du pays et des militaires qui ont combattu en Ukraine.

L’Occident veut « en finir » avec la Russie, selon Poutine

« Pour assurer la sécurité de notre pays, pour éliminer les menaces venues d’un régime néonazi existant en Ukraine depuis le coup d’État de 2014, il a été décidé de mener une opération militaire spéciale. Et nous allons régler pas à pas, soigneusement et méthodiquement, les objectifs qui se posent devant nous », a-t-il déclaré.

Le président russe a accusé l’Occident d’utiliser le conflit en Ukraine pour « en finir » avec la Russie, dans un discours annuel à la nation, estimant que les Occidentaux détenaient « la responsabilité » de l’escalade. Il a aussi accusé l’Occident d’avoir fait de la « pédophilie » la norme.

« La responsabilité de l’attisement du conflit ukrainien et ses victimes (…) repose totalement sur les élites occidentales », a encore dit le président russe, répétant sa thèse selon laquelle l’Occident appuie des forces néo-nazies en Ukraine pour y consolider un Etat anti-russe.

Face à l’élite politique du pays et des militaires ayant combattu en Ukraine, il a aussi remercié « tout le peuple russe pour son courage et sa détermination ».

Evoquant les sanctions internationales qui frappent la Russie, Vladimir Poutine a estimé que les Occidentaux « ne sont arrivés à rien et n’arriveront à rien », alors que l’économie russe a résisté mieux qu’anticipé par les experts.

« Nous avons assuré la stabilité de la situation économique, protégé les citoyens », a-t-il noté, estimant que l’Occident avait échoué à « déstabiliser notre société ».

Ouest-france.fr via okactu.com

Partager:

Voir aussi

Rébellion de Wagner en Russie: Poutine veut démontrer la reprise en main

Rébellion de Wagner en Russie: Poutine veut démontrer la reprise en main